look

Zoom on the picture

Rupprecht-Geiger/470-67

Rupprecht Geiger

470/67

Ref. NH711

Add this work to my favorites

create an alert for Rupprecht Geiger

Selling price 98000

OU



I make an offer

How negotiations works Shipping arrangements


You wish to know more about this work.
Ask the seller a question.

Year 1967

Category Painting

Technic Oil on canvas

Height x Width (cm) 100 x 95

Signature Signed and dated on back

Catalogue GEIGER Rupprecht, Werkverzeichnis, 1942-2002. Gemälde und Objekte, architekturbezogene Kunst : Pia DORNACHER, Julia GEIGER, 2003 / n° 448, p. 172 (reprod.).

Geographical zone Europa

Au verso : signé, daté postérieurement "1970", avec le numéro de l'œuvre sur le châssis et la dédicace, "à Flori". Geiger crée cette œuvre lorsqu'il est professeur à l'Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf (1965-1976), époque où il s'attache à la couleur pure et à la réduction des formes. Il commence à employer l'acrylique à la place de l'huile, les pigments fluorescents et le pistolet afin d'obtenir un revêtement de couleur parfait, exempt de coups de brosse distrayants. Le jaune, couleur du soleil, joue un rôle important dans cette phase de son travail. read more >>

<< close

Rupprecht Geiger, né à Munich en 1908, est le seul enfant du peintre Willi Geiger. Sa famille réside en Espagne en 1924-1925 et voyage aux Îles Canaries ou au Maroc : c’est à cette époque que Geiger se met à dessiner et peindre à l’aquarelle. En 1926, il entreprend des études d’architecture, obtient son diplôme en 1935 et commence à travailler jusqu’à ce qu’il soit mobilisé en 1940 sur le front oriental. Grâce à son père, il devient en 1943-1944 illustrateur de guerre en Ukraine.

 

De retour à Munich après le conflit, il reprend ses activités d’architecte, tout en exposant sa première peinture abstraite en 1948, au Salon des Réalités Nouvelles qui se tient à Paris.

L’année suivante voit la naissance du groupe ZEN 49, qu’il fonde avec Baumeister, Matschinsky-Denninghoff et Winter, et ses œuvres seront exposées au Museum for Non-Objective Painting, préfiguration du Solomon R. Guggenheim Museum de New York. C’est seulement dans les années 1950 qu’il découvre son style propre, en développant des espaces colorés sans figuration, dans lesquels, à partir de 1957, des formes se détachent sur une surface plane presque monochrome et très légèrement en relief.

 

En 1962, il décide de se consacrer uniquement à la peinture. Ses œuvres se caractérisent par des formes géométriques simples telles que rectangles, croix, cercles, ovales, des couleurs vives et de forts contrastes.

 

Dans les années 1960, le rouge et le bleu deviennent les couleurs dominantes de peintures de grand format. À partir de 1967, la forme du cercle comprimé prévaut dans les peintures de Geiger, remplacée vers le milieu des années 1970 par des rectangles brillants qui semblent dépourvus de matière. Les années 1980 voient la primauté de la couleur rouge, que l’artiste exploite de toutes les manières sur la toile. Tandis que les années 1990 se caractérisent par des peintures de formats inhabituels montrant de multiples variations sur des formes géométriques.

Rupprecht Geiger, nommé professeur à l’Académie des beaux-arts de Düsseldorf en 1965 jusqu’en 1976, a participé à nombre d’expositions internationales, dont quatre Documenta dans la ville allemande de Kassel. Il est représenté dans les collections du Dombergmuseum à Freisen (Bavière) et demeure l’une des figures majeures de l’art abstrait en champs colorés d’Allemagne.

read more >>

<< close

read more >>

<< close

read more >>

<< close

Klaus Werner Sebbel, Allemagne. read more >>

<< close

Other works from the same artist

128

look
SEE THE WORK


like
SAVE THIS WORK IS IN YOUR SELECTION

Rupprecht-Geiger/870-97-(ultra-blau)
Rupprecht Geiger 870/97 (Ultra Blau), 1997 painting
98000
Price to be negotiated